Chronique

Chronique : Alice au pays des merveilles

Coucou les ptits loups!

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de ma dernière lecture : Alice au pays des merveilles, écris par Lewis Carroll.

Résumé

Assise au bord de la rivière, Alice s’ennuyait un peu quand soudain, venu de nulle part, surgit un lapin blanc pressé de regagner son terrier. N’hésitant pas à le suivre, Alice pénètre dans un monde de prodiges et de menaces qui n’est autre que le royaume de l’enfance. Et voici le chat de Cheshire à l’étrange sourire, la terrible Reine de Coeur, le Chapelier fou et le Lièvre de Mars, la Fausse Tortue et le Valet-Poisson…

Mon avis

Si je ne devais caractériser ce roman que par un seul mot, je choisirais sans doute absurde. Totalement absurde…

Et cette fois, il disparut très lentement, en commençant par le bout de la queue et en finissant par le sourire, qui resta un bon bout de temps quand tout le reste eut disparu.
« Ma parole ! pensa Alice, j’ai souvent vu un chat sans un sourire, mais jamais un sourire sans chat !… C’est la chose la plus curieuse que j’aie jamais vue de ma vie ! »

J’ai adoré lire ce petit livre qui ne fait que 175 pages. J’adorais le Disney étant petite mais j’ai trouvé cette lecture très différente de ce dessin animé, ou même du film de Tim Burton d’ailleurs. Ce que j’ai apprécié? Les moments absurdes, lorsque Alice se trompe de mots, lorsqu’elle utilise des mots dont elle ne comprends pas le sens comme le font les enfants, les jeux de mots qui m’ont fait sourire et même parfois rire…

Par contre j’ai été un peu déçue de voir que le Chapelier n’est présent que dans un chapitre… Mais j’ai apprécié de découvrir la tortue fantaisie qui, il me semble, n’est pas présente dans le dessin animé.

J’ai aussi été surprise que le Joyeux non-anniversaire n’est en fait présent que dans Alice de l’autre côté du miroir, et non pas dans ce tome 1… Ne commencez donc pas cette histoire en pensant livre une copie de votre Disney préféré mais plutôt comme quelque chose de ressemblant sans tout à fait lui ressembler…

Si vous connaissiez le Temps aussi bien que moi, dit le Chapelier, vous sauriez qu’on ne le perd pas. Il se perd tout seul.

Une jolie histoire donc, à mettre dans les mains et petits et grands, qui vous rappellera sans doute votre enfance…

agréable

Avez-vous lu cette histoire totalement absurde? Qu’en avez-vous pensé?

 

11 commentaires sur “Chronique : Alice au pays des merveilles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s