Chronique

La peine des petits. Axelle Herren

Salut les ptites loutres!


Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman La peine des petits, écrit par Axelle Herren et publié chez 180° éditions. Je tiens à remercier cette maison d’éditions pour la découverte de ce livre!

Résumé

En embrassant la vocation de flic, Gerd avait pour seul objectif de faire triompher la justice. Après le meurtre particulièrement sordide et brutal d’Edouard Duchaurel, il en a l’occasion. Ce notable bien en vue, torturé à mort, avait beaucoup d’ennemis… Le tirant de son ennui, cette enquête entraînera Gerd dans un jeu de pistes qui va sérieusement ébranler ses convictions d’idéaliste implacable et le pousser à reconsidérer ses certitudes et son impératif de justice. Emmené de plus en plus loin dans l’horreur, il devra mettre toute son énergie pour contrecarrer les plans d’un tueur résolu à achever son œuvre.Véritable course contre la montre dans laquelle les indices se multiplient au même rythme que les cadavres, La peine des petits plonge le lecteur au cœur du mal et l’amène à se questionner sur son système de valeurs.

Mon avis

Voilà maintenant quelques mois que je n’avais plus lu de polar. C’est donc avec plaisir que j’ai découvert ce roman qui m’a un peu réconciliée avec ce genre après une petite panne de lecture de la catégorie « policiers ». Nous découvrons Gerd, un flic aux activités par très nettes, affecté sur un meurtre sordide, celui d’un notable bien connu. Mais que cache cette affaire glauque à souhaite?

Il s’agit ici d’un court roman, environs 180 pages. Les actions s’enchainent, les meurtres aussi. J’avoue que j’avais prévu de le terminer pour juillet étant en pleine session d’examens puis finalement, celui-ci a été dévoré en quelques jours à peine. L’intrigue est bien amenée, quelques éléments semblent évidents pourtant la chute m’a laissée sans voix. J’ai été bernée du début à la fin, menée sur une fausse piste et impressionnée par le retournement de situation final. C’est donc un roman policier que je conseille aux amateurs du genre, aucun ennui en vue et une « jolie » surprise à la fin.

En bref

Ce fut donc une belle découverte pour le premier roman de la maison d’éditions 180° que j’avais entre les mains. L’intrigue va vite, les éléments s’enchainent et la chute m’a beaucoup étonnée. En résumé, c’est tout ce que j’attends d’un roman policier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s