Chronique·Non classé

Les soeurs Carmine T2. Ariel Holz

Salut les ptites loutres!

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous donner un bref avis sur le tome 2 des soeurs Carmine ! Pour un avis plus détaillé, n’hésitez pas à regarder la vidéo.

Résumé

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

 » Il faut souffrir pour être belle. Ou faire souffrir les autres, c’est encore mieux.  »

Mon avis

Le tome 1 était resté dans mon esprit un véritable coup de coeur. On y découvrait Merryvère, une monte-en-l’air embarquée dans un complot royal l’emmenant sur les traces de vampires, assassins et autres créatures cruelles.

Cette fois, Merryvère n’est plus notre centre d’attention. En effet, dans ce tome 2, on suit l’ainée des soeurs, Tristabelle et elle est pour le moins… différente de Merryvère. Cette dernière est sûre d’elle à un point qui la rend complètement imbue d’elle même et totalement à côté de la plaque. Un exemple ? Lorsqu’un policier commence à s’intéresser à des affaires de meurtres dans lesquelles cette dernière semble impliquée, elle reste persuadée que cet inspecteur ne l’interroge que pour s’attirer ses faveurs. Et c’est ce caractère pourtant si énervant dans le premier tome qui rend le roman tellement drôle. J’avoue avoir ri plusieurs fois pendant ma lecture, ce qui est très rare quand je lis, mais c’est bien le signe que je suis complètement tombée sous le charme de cet humour noir et cynique qui m’a fortement rappelé certains films de Tim Burton.

Pour ce qui est de l’histoire, on suite donc Tristabelle qui met en place des stratagèmes étranges pour pouvoir se rendre à un bal organisé par la Reine. A côté de cela on a tout de même une mini-suite du tome 1 en retrouvant des personnages tels que Blaise et Kat. Bien que cette suite ne soit pas le centre de l’histoire, elle est assez présente pour nous faire ressentir une certaine continuité très agréable.

En bref

Coup de coeur 2019

Un coup de coeur pour l’humour noir présent dans ce deuxième tome, un vrai bonheur de suite Tristabelle même si elle n’était clairement pas mon personnage préféré dans le tome 1. Un petit roman qui se dévore aussi vite qu’un moelleux au chocolat.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s