Chronique·Non classé

Number 10. C.J. Daugherty

La vie de Gray a basculé le jour où sa mère a été nommée Première Ministre du Royaume-Uni. Célébrité malgré elle, elle est traquée par les paparazzis et ses moindres écarts de conduite se retrouvent en une des journaux. Les ennemis politiques de sa mère se font une joie d'exploiter les frasques de Gray, mais des menaces plus sinistres encore pèsent sur elle et sa famille, au point qu'elle doit être escortée par des gardes du corps. Privée de sorties et de liberté, Gray va explorer les souterrains qui truffent le sous-sol du 10, Downing Street, jusqu'au jour où elle va surprendre une conversation qu'elle n'aurait jamais dû entendre...

Chronique·Non classé

Un couple irréprochable. Alafair Burke

« En un instant, je suis devenue celle qu’ils pensaient que j’étais depuis le début : l’épouse qui ment pour protéger son mari » Angela, trente ans, vit une vie confortable et routinière avec son fils surdoué de treize ans et Alex, son mari, professeur d’économie en pleine ascension professionnelle. Mais leur bonheur de façade explose lorsque Alex est soupçonné d’être un prédateur sexuel, et que l’une des deux jeunes femmes qui l’accusent disparaît. Tandis que la presse de tout le pays se repaît du scandale, Angela est partagée entre la honte, le désir de défendre son mari, et le besoin de préserver un sombre secret.

Chronique·Non classé

Les soeurs Carmine T1. Ariel Holzl

Merryvère Carmine est une monte-en-l'air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s'y trucide allègrement, surtout à l'heure du thé, et huit familles d'aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône. Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l'un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d'efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues...

Chronique·Non classé

La menteuse et la ville. Ayelet Gundar-Goshen

Nymphea porte un nom de fleur mais son quotidien est loin d’être rose. À dix-sept ans, elle traîne ses complexes et souffre d’une vie insignifiante, où rien ne lui arrive jamais. En vendant des glaces pendant l’été, elle espère enfin sentir souffler le vent de l’aventure. Mais rien ne se passe… Jusqu’au jour où Avishaï Milner, chanteur populaire sur le retour, franchit le seuil de son échoppe. Pressé et méprisant, le play-boy déchu agresse verbalement Nymphea, puis la poursuit dans l’arrière-cour où elle s’est enfuie. Lorsqu’il la saisit par le bras, elle hurle et, l’instant d’après, toute la ville est là. En quelques secondes, la jeune fille récrit l’histoire, et Avishaï se retrouve en garde à vue pour tentative de viol sur mineure. Quant à la pseudo-victime, elle est propulsée au rang d’icône, Cendrillon en croisade contre les violences masculines. Pendant ce temps, une autre femme est elle aussi entraînée dans un mensonge dont elle ne mesure pas encore les retombées : Raymonde, vieille juive issue de l’immigration marocaine en Israël, prend l’identité de Rivka, sa meilleure amie, rescapée des camps… Fidèle au thème qu’elle ne cesse de sonder de livre en livre – le mensonge et la façon dont il referme ses griffes sur des individus même dépourvus de mauvaises intentions –, Ayelet Gundar-Goshen signe ici une fable urbaine subversive, caustique et tendre à la fois, aux mille et un retournements de situation. Le témoignage d’une littérature israélienne vivace, libre et engagée.